20060718

Une photo prise dans une sorte de débarras donnant sur une cour intérieure, pendant les vacances d'été de l'année dernière. Mieux que la couleur, le N&B rend ici justice à la sobriété de cette "nature morte", qu'éclaire une  jolie lumière venue de la gauche, c'est-à-dire de la cour intérieure. Ce qui m'a intéressé je crois est l'intemporalité de cette scène qui aurait pu tout aussi bien être photographiée il y a vingt ans. Aucune trace d'un quelconque symbole propre à l'époque contemporaine. Seulement des matériaux traditionnels : bois, fer, tissus, pierre; et de simples objets de (presque) tous les jours: chaises en bois et chaise longue pliées, arrosoir, balai (de sorcière!). Rien de bouge, tout est bien rangé, chaque objet est prêt à accomplir sa destiné; tout ici attend l'évènement qui remettra le monde en marche. Oui, c'est bien cela: j'ai en quelque sorte arrêté le temps lorsque j'ai appuyé sur le déclencheur. Personne ne s'assiéra plus sur ces chaises, plus jamais d'eau dans cet arrosoir ni de poussière autour de ce balai. Tous ces objets sont maintenant conservés dans le formol photographique : souvenirs banals d'une (agréable) réalité à jamais disparue. Peut-être que je me languis des prochaines grandes vacances?